Chimie

Analyse d'un microrupteur protéique par spectroscopie différentielle FTIR

Analyse d'un microrupteur protéique par spectroscopie différentielle FTIR


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les méta-états de la rhodopsine

L'analyse de structure aux rayons X fonctionne dans des conditions très artificielles : la membrane cellulaire est enlevée par les détergents, ce qui peut entraîner des changements de conformation non naturels. La cristallisation et les rayons X à haute énergie peuvent également modifier la structure des protéines. Un autre inconvénient décisif de l'analyse de structure aux rayons X est qu'elle ne fournit que des « instantanés » de conformations de protéines individuelles (stabilisées dans ces conditions). Étant donné que la rhodopsine inactive (état sombre) n'est pas activée en une seule étape, mais passe par divers états intermédiaires (Fig. 1), il serait avantageux de pouvoir stabiliser chaque état individuel afin de pouvoir faire une déclaration détaillée sur la réaction d'activation.

Les états individuels sont caractérisés par des états inactifs ou actifs de micro-interrupteurs et les changements de conformation associés. La plupart des commutateurs sont inactifs dans l'état Meta I et dans Meta IIbH+ tous les interrupteurs sont actifs et lors du passage de Meta I à Meta IIa le micro interrupteur "Schiff's base" est activé. Le passage de l'un à l'autre état n'est pas forcément dû à la commutation deune Microrupteur limité. La formation de méta-IIb, par exemple, implique des changements structurels majeurs et est certainement associée à l'activation de plusieurs micro-interrupteurs.

Il est très probable que dans les conditions spéciales de cristallisation (pour la détermination de la structure 3D), ces équilibres soient déplacés et peut-être même que des états soient peuplés, ce qui est très improbable dans des conditions physiologiques. La spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier, ou FTIR (spectroscopie) en abrégé, offre en revanche la possibilité d'examiner la protéine dans une membrane et dans diverses conditions extérieures (pH, température...). Contrairement aux rayons X, le rayonnement infrarouge à faible énergie est non invasif et n'induit aucun changement de conformation ni aucun dommage dû au rayonnement dans la protéine. De cette façon, les méta-équilibres peuvent être déplacés presque à volonté et des déclarations sur les états individuels peuvent être faites.


Vidéo: Comment interpréter un spectre infrarouge. (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Suileabhan

    Je veux moi-même ...

  2. Maugal

    Les choses intelligentes disent)

  3. Nefertum

    Phrase utile

  4. Dulmaran

    Wacker, votre phrase est tout simplement excellente

  5. Vogami

    Je peux trouver mon chemin autour de cette question. On peut discuter.



Écrire un message